ALFI, loger et accompagner pour un parcours résidentiel réussi

Flash initiatives locales
N°166
juillet-août 2018
Le Flash est un journal mensuel, dans lequel vous pouvez retrouver les initiatives locales, sociales et innovantes,
menées par l’ALFI, les ESH et sociétés coopératives HLM du Groupe Arcade.
Retour

MÉSOLIA

Cyril Beaune / Responsable Action Sociale


Le projet ARI ASAI : un projet expérimental multibailleurs

Les bailleurs sociaux sont confrontés à la présence, dans leurs ensembles immobiliers, de locataires présentant des troubles de comportement chroniques qui se manifestent par de l’agressivité, de la violence, des comportements atypiques…et qu’ils ne parviennent pas à traiter seuls.


Ils peuvent également être amenés à repérer des situations de repli, d’isolement….

Les définitions de santé mentale sont larges et multiples, allant de la détresse psychologique aux pathologies mentales avérées par le corps médical. La prise en charge de la santé mentale ne réside aujourd’hui pas uniquement dans l’action médicale, mais aussi en grande partie dans les qualités de l’environnement social et affectif des individus en souffrance. Ainsi, pour un bailleur la santé mentale est une question de cohésion sociale avant d’être médicale.

Certains troubles de voisinage peuvent se révéler complexes à résoudre en raison de leur durée, de leur répétition....La plupart de ces situations sont régulées par une procédure adaptée du bailleur mais cette procédure est parfois insuffisante voire inopérante.

C’est pourquoi Mésolia, et deux autres bailleurs girondins, se sont associés pour lancer le projet expérimental ARI ASAI * en septembre 2016, en partenariat avec l’Equipe Mobile OPH. Il vise à prendre en charge des situations de locataires en souffrance psychique, invalidant leurs « capacités à habiter », dans son acceptation la plus large.

ARI ASAI intervient sur 3 axes :

- auprès des personnels des bailleurs : intervention en appui auprès des différents corps de métier du bailleur en contact avec les locataires, permanence téléphonique, proposition de modules de sensibilisation à la santé mentale et soutien pour mieux appréhender les situations complexes

- auprès des locataires : visite à domicile, évaluation de la demande du locataire, investigation autour de la situation signalée, organisation de réunions de synthèse avec les partenaires concernés, mise en place d’un accompagnement de transition auprès du locataire, proposition de pistes pour que le locataire soit réintégré à un circuit de prise en charge qui lui permettrait de vivre mieux en restant dans son logement

- par la mise en place ou la réactivation d’un réseau partenarial local autour de la situation signalée : mobilisation des partenaires, positionnement comme interface entre les différents acteurs impliqués dans la prise en charge du locataire et son rétablissement

Depuis le démarrage de ce projet, qui s’est déroulé à Bordeaux Métropole, 21 situations de locataires ont fait l’objet d’une intervention de l’équipe OPH.

 

*L’association ARI a pour objet d’accompagner des enfants, adolescents et adultes souffrant de difficultés psychiques, en leur fournissant, ainsi qu’à leur famille, l’aide thérapeutique, socio-éducative et sociale susceptible de favoriser leur insertion sociale et professionnelle. L’association ARI compte 12 établissements et services, dont ARI ASAI.