ALFI, loger et accompagner pour un parcours résidentiel réussi

`
Flash initiatives locales
N°169
novembre 2018
Le Flash est un journal mensuel, dans lequel vous pouvez retrouver les initiatives locales, sociales et innovantes,
menées par l’ALFI, les ESH et sociétés coopératives HLM du Groupe Arcade.

Retrouvez dans ce numéro du Flash, les initiatives locales, sociales et innovantes, menées par l’ALFI et les ESH du Groupe Arcade : Aiguillon construction, Antin Résidences, France Loire, Mésolia, Norevie, SFHE.



France Loire - Trions en s'amusant

FRANCE LOIRE

Trions en s’amusant !

Dans le cadre de Recycl’éco tri, opération créée par la régie de quartier-Bourges Agglo Services, France Loire a invité, en octobre dernier, les habitants de deux résidences à une action de sensibilisation au tri et à la revalorisation des déchets : « Trions en s’amusant ! ».

 


L’événement « Trions en s’amusant ! » répond aux conclusions d’une enquête menée en septembre 2018,  auprès de locataires France Loire sur la gestion des déchets au quotidien. Elaboré par l’équipe de l’agence Bourges-Turly et ses partenaires, ce questionnaire a mis en lumière les pratiques, les motivations et les freins des locataires. 

Dans une ambiance d’Halloween, petits et grands ont participé à un après-midi festif, pédagogique et ludique avec notamment une grande course aux déchets, un stand d’information tri et un atelier créatif avec des objets recyclés pour les halls des résidences.

D'autres opérations se tiendront fin 2018 et en 2019, à destination des habitants France Loire de ces deux résidences. 
 

Les partenaires : 
Bourges Plus, la régie de quartier-Bourges Agglo Services, le RERS-Mieux vivre ensemble aux Gibjoncs.

 

 

le Foyer Stephanais est engagé avec l'association ARCHE

LE FOYER STÉPHANAIS

Le Foyer Stéphanais est engagé avec l’association ARCHE dans l’insertion des jeunes

Le Foyer Stéphanais soutient depuis plus de 10 ans l'Association ARCHE (Association Redynamisation Horizon Emploi) qui intervient sur la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray (76).

 


Le projet social de l’ARCHE est de développer des activités pour des personnes en grande difficulté, bénéficiaires du RSA ou chômeurs de longue durée, jeunes habitants des quartiers Politique de la Ville. 

L’association gère ainsi :

Une régie d'entretien dont l'activité est encadrée par le service technique du Foyer Stéphanais et qui emploie aujourd’hui 2 personnes (un jeune est parti sur un Contrat à Durée Indéterminée en septembre 2018 dans une entreprise du Bâtiment). Les jeunes en emplois d'avenir depuis 2 ans travaillent sur des chantiers variés : peinture de cages d’escaliers, remise en état de logements, entretien d’espaces verts, nettoyage de façades... et suivent des formations.

- Une trentaine de parcelles de jardins familiaux, mise à disposition par la Ville de Saint-Etienne-du-Rouvray.  Cette année, la gestion de ces jardins a été redynamisée avec le concours du Centre Social de la Houssière : les nouveaux jardiniers ont reconstruit une cabane de jardin et remis en culture la moitié des parcelles.   

L'ARCHE, qui a eu 25 ans en 2018, a employé 47 salariés depuis sa création.  6 ont été embauchés par le Foyer Stéphanais en CDI suite à leur contrat d’insertion à l’ARCHE.

 

Mésolia anime les quartiers

MÉSOLIA

Une rentrée en fanfare !!

Mésolia poursuit sa participation à l’animation des quartiers avec le soutien de ses partenaires. Ces événements festifs sont créateurs de lien social.

 


À CENON (33), LA FÊTE DE LA MARÈGUE

Piscine à mousse, mur d’escalade, structures gonflables, défilés de tenus traditionnelles, concerts... la Fête de la Marègue a permis aux habitants du quartier de se retrouver lors d’un événement convivial, le 1er septembre dernier. Un événement organisé par la Mairie en partenariat avec les acteurs du quartier, dont Mésolia qui a pris à cœur de participer aux frais logistiques.

À BORDEAUX MARITIME (33), RALLYE TON QUARTIER

Rallye ton quartier a réuni plus de 400 enfants le samedi 29 septembre. Au programme : boxe éducative, quizz musical, initiation à la réparation de vélos, atelier ‘‘Langue des signes’’ et un focus mis sur la prévention à la sécurité routière. Portée par le club de football Bordeaux Athlétic Club, cette manifestation culturelle et sportive a été organisée par les associations bacalanaises, Mésolia et avec la présence du Club Bruges 33 Handball.
 

A BORDEAUX BACALAN, ATELIER FABRICATION DE JARDINIERES 

Dans le cadre des partenariats avec les Compagnons Bâtisseurs et la Régie de Quartiers Habiter Bacalan (RQHB) qui anime l’aire de compostage de la résidence Port de La Lune, Mésolia a proposé aux résidents de participer à un atelier de fabrication de jardinières. L’atelier a eu lieu le 30 octobre 2018 sur l’aire de compostage. Cet espace est principalement composé de jardinières où légumes et fleurs y poussent toute l’année. Sur toute la journée, ce sont environ 25 résidents qui sont venus participer à l’atelier. Deux jardinières ont été fabriquées avec des palettes en bois recyclées, un autre rendez-vous est fixé pour la construction d’une troisième jardinière adaptée aux personnes à mobilité réduite.
 

 

Fabrication de produits maison

ANTIN RÉSIDENCES

Fabriquer ses produits d’entretien : l’atelier « Fait maison »

« Ecologique et pas cher » : la fabrication des produits d’entretien pour la maison est dans l’air du temps !

 


Le 19 septembre, les habitants de la résidence Corot/Monet à Villeneuve-la-Garenne ont participé à l’atelier « Fait Maison » pour réaliser des produits d’entretien écologiques.

Animé par E-graine, une association qui « réveille » les comportements en faveur du développement durable, cet atelier a réuni une douzaine de personnes dans une ambiance bon enfant.

L’objectif, outre la fabrication de crème à récurer, de produit multi-usages ou de nettoyant WC, est de sensibiliser chacun à "consommer durable" dans le respect de sa santé et de l'environnement.

De nombreux échanges ont ponctué cette animation, dont le prochain rendez-vous concernera la consommation d'électricité.

 

 


 

 

l'ALFI labellisée sur ses engagements de service

ALFI

Engagements de service de l'ALFI : labellisation renouvelée !

En 2018, L’ALFI a revu ses engagements de service en affinant ses engagements clients et en développant ses engagements internes.

 


Les engagements de service sont à ce jour au nombre de 7 :

Les Engagements clients 

Engagement numéro 1 : Accueillir le résident, en lui présentant une pochette de bienvenue, un livret de bienvenue et un logement meublé et équipé
Engagement numéro 2 : Accompagner le résident, en lui proposant un accompagnement social individuel, un accompagnement social collectif, une veille sociale adaptée
Engagement numéro 3 : Assurer la continuité de service, en organisant des permanences, une astreinte sociale et technique et des actions de mutualisation
Engagement numéro 4 : Assurer la qualité du service au résident, en garantissant le suivi de l’entretien du patrimoine.

Les Engagements internes

Engagement numéro 5 Accueillir de nouveaux collaborateurs, avec la mise en place d'un service Ressources Humaines interne depuis juin 2017 et d'une politique de recrutement
Engagement numéro 6 : Maîtriser l’information, en sécurisant les éléments internes via une "cartographie"et le traitement des archives selon la réglementation RGPD
Engagement numéro 7 : S’améliorer au continu

Du 8 au 11 octobre dernier, l’ALFI a été auditée par le Bureau Veritas Certification dans le cadre du renouvellement de sa labellisation. 
6 Résidences Jeunes Actifs (Créteil, Bussy France, Lognes, Grigny, Saint-Rémy, Bezons) et 2 Pensions de Famille (Palaiseau et Bussy) ont été auditées. 

L’audit a notamment mis en avant la continuité de service dans les résidences, la mutualisation entre les pôles en cas de difficultés, les taux de retour dans les enquêtes de satisfaction "accueil" et "départ" qui sont au-delà des objectifs souhaités et des axes de progrès. 

En date du 28 octobre, l’auditrice recommande au Bureau Veritas Certification le renouvellement de la labellisation. 


 

 

voiture électrique à la SFHE

SFHE

La SFHE prend le virage de l’automobile propre

Répondre au besoin des locataires en s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

 


La voiture électrique gagne de la place !

A Bouillargues (30), la SFHE a accompagné l’un de ses locataires dans son passage à un véhicule électrique.

 

Interview de Monsieur DESPRES, locataire du Tropézien et nouveau propriétaire de ce véhicule :

Racontez-nous l’origine de votre démarche ?

"A l’aube de mon déménagement en février 2018, j’ai eu le projet personnel de changer de véhicule. Je roulais jusqu'à présent dans un vieux véhicule Essence. Au-delà d’un simple changement, il y a eu la volonté de transformer mes habitudes de consommation pour m’inscrire dans une démarche éco-responsable. L’achat d’un véhicule électrique s’est alors imposé à moi."

L’installation d'une borne de recharge à domicile implique des choix techniques et économiques. En apparence, c’est simple. On peut recharger une voiture électrique sur une simple prise secteur. En réalité, c’est plus compliqué car si l’on ne veut pas attendre 48 heures pour "faire le plein", il est impératif de faire installer chez soi une borne dédiée capable de délivrer plus de puissance (3,7; 7,4 ou 22 kW).

Comment s’est passée cette installation ?

"Nous avons beaucoup échangé avec Vincent ESCOFFIER, Gérant Immobilier de l'agence SFHE de Nîmes. Une fois les aspects administratifs et techniques validés avec la SFHE, nous avons débuté l’aménagement nécessaire à l’utilisation de mon nouveau véhicule.
L’électricité a été tirée pour arriver à ma place de parking. Celle-ci a été reliée directement à mon appartement. Un interrupteur dédié spécialement à l’alimentation de ma voiture a été ajouté à mon tableau électrique. Celui-ci est en différentiel.
Ainsi je maîtrise l’arrivée d’énergie destinée à mon véhicule depuis chez moi et sans que cela n’ait d’impact et ne puisse être confondu avec la consommation électrique de ma résidence."

 

La voiture électrique est synonyme d’économies (à peine 2 à 3 euros pour une recharge de 100 km, soit un coût annuel de 150 à 300 euros, suivant le kilométrage). De plus, son impact sur l’environnement et la santé publique est bien meilleur que celui des autres modèles.

Par cette première action, la SFHE, aux côtés de ses habitants, amorce sa transition vers une mobilité durable et s’inscrit dans un écosystème énergétique dont la voiture n’est qu’un maillon. 


 

 

Aiguillon, Unicités et les seniors

AIGUILLON CONSTRUCTION

Aiguillon fait appel aux « intergénéreux » pour lutter contre l’isolement des personnes âgées.

La France compte 10 millions de personnes âgées, et dans dix ans, elles seront près du double. Ce sont spécifiquement les personnes âgées dépendantes et souvent celles issues des milieux modestes, qui souffrent le plus de l’indifférence et de l’isolement. Dans ce contexte, Aiguillon a mis en place un partenariat avec l’association Unis-Cité afin d’intervenir sur le quartier Maurepas à Rennes (QPV - Quartier Prioritaire de la Ville) auprès de ses habitants de plus 65 ans en situation d’isolement.

 


Unis-Cité présente une forte expérience sur le champ de la solidarité intergénérationnelle. Les actions de ce type apportent une utilité sociale démontrée qui conforte l'association dans l'idée que "des volontaires en service civique formés et suivis peuvent être de nouveaux aidants"

Concrètement, la mission des intergénéreux vise à intervenir, en équipe, dans les maisons de retraite ou à domicile pour réaliser des visites de convivialité, proposer des sorties, recueillir la mémoire des personnes âgées, valoriser leurs savoirs et leur mémoire et/ou éventuellement proposer des animations autour du numérique. En s'inscrivant dans les politiques publiques, ce projet vise à favoriser le maintien à domicile et des liens sociaux des personnes âgées. 

 

Les objectifs de ce dispositif : 

- Lutter contre l'isolement des personnes âgées les plus fragiles à domicile ;
- Favoriser le bien-être et le bien-vivre des personnes âgées ;
- Contribuer à préserver l'autonomie et le maintien à domicile des personnes âgées ;
- Renforcer les échanges entre les générations et valoriser la mémoire et les différents parcours de vie ;
- Alimenter les liens intergénérationnels et faire évoluer les représentations réciproques des jeunes et des seniors.

 

Une équipe de quatre volontaires (2 jeunes femmes et 2 jeunes hommes entre 18 et 20 ans) développeront ce dispositif autour de 3 axes : 

- Bien vivre avec joie et en forme : favoriser le bien-être des personnes âgées en réduisant leur solitude ;
- Bien vivre ensemble : favoriser la participation à la vie sociale locale et développer un réseau relationnel ;
- Bien vivre dans le monde d'aujourd'hui : favoriser l'accès à l'information, à la citoyenneté et stimuler la compréhension du monde actuel chez les seniors.

Calendrier et étapes de la mission : 

Octobre 2018 : Intégration et formation initiale des volontaires
Novembre 2018: 
•    Immersion dans la mission (cartographie des acteurs du quartier, rencontres des différentes structures locales....) ;
•    Identification des bénéficiaires (envoi de courriers aux personnes ciblées, porte à porte, organisation de café-rencontres pour informer les habitants....)
Décembre 2018 : Début des visites à domicile, mise en place d'un temps fort pour la fin de l'année
Janvier à mai 2019 : Visites de courtoisie à domicile, mise en place de temps rencontres collectives, temps fort dans le quartier....
Juin 2019 : Clôture de la mission des volontaires de cette section.

Ils seront accompagnés dans leur mission  par deux référents : une personne de l’association Unis-Cité et une personne du service animation Aiguillon.

 

Résultats attendus : 

- Accompagnements hebdomadaires de 4 à 6 personnes âgées, soit entre 8 à 12 bénéficiaires de visites individuelles sur la durée de la mission (40 foyers ciblés) ;
- Mise en place d'actions collectives (minimum 4)  au bénéfice d'une centaine de personnes.