ALFI, loger et accompagner pour un parcours résidentiel réussi

`
Retour Demander un logement Votre espace résident

L'accompagnement social

L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL

Le pôle "Accompagnement Social" est composé de Conseillères en Economie Sociale et Familiale (CESF) et d'éducateurs spécialisés qui interviennent auprès des habitants des résidences gérées par l'ALFI - résidences sociales pour jeunes actifs et pensions de famille - ainsi qu'auprès des locataires du parc des ESH adhérentes à l'association.

L'accompagnement social lié au logement

L'accompagnement des résidents s'effectue selon deux dimensions :

- une approche collective, d'une part, avec la tenue d'ateliers visant à sensibiliser et informer les résidents sur des thématiques variées autour du logement : droits et devoirs des résidents, économies d'énergies, informations liées au relogement...

- une approche individuelle, en fonction des difficultés rencontrées par les résidents : gestion du budget, accès aux droits...

Cet accompagnement permet de faciliter la bonne installation du ménage dans le logement temporaire, puis de le préparer activement à accéder à un logement durable dans les meilleurs délais et conditions possibles. A ce titre, l'ALFI bénéficie de financements des conseils généraux dans le cadre du Fonds Solidarité Logement.

L'ALFI effectue également un accompagnement social des ménages fragiles suite à leur installation dans un logement pérenne. L'association bénéficie d'un financement de la direction régionale et interdépartementale de l'hébergement et du logement en Ile-de-France (DRIHL), dans le cadre de l'accompagnement vers et dans le logement.

Les maîtrises d'oeuvre urbaines et sociales - relogement

Les compétences d'accompagnement au relogement, mises en oeuvre sur les projet ANRU depuis 2006, ont pu être appliquées à d'autres opérations spécifiques selon les commandes des ESH du Groupe Arcade. La compétence spécifique de l'ALFI dans ce domaine s'est développée grâce à la technicité des CESF ainsi qu'à la mise en place d'outils adaptés tels que les baux glissants.

Dans le cadre d'opérations de réhabilitation ou de rachats de patrimoine (hôtels insalubres, habitats vétustes), les ESH du Groupe Arcade ont signé des conventions avec l'ALFI afin d'accompagner les familles vers un relogement adapté. Ces missions intègrent des diagnostics de situations, un accompagnement social, un lien avec les structures d'hébergement ou les ESH et un suivi du relogement. L'ALFI peut également assurer la gestion transitoire du bien.

Les baux glissants

L'ALFI accompagne des ménages ne pouvant accéder à un logement autonome dans le cadre des baux glissants. L'objectif est de suivre le ménage dont la situation est fragile afin que le bail puisse glisser à son nom, une fois sa situation stabilisée.

La mise en place d'une veille sociale

L'ALFI a développé une veille sociale capable d'apporter des réponses à des problématiques variées, observées sur l'ensemble des résidences qu'elle a en gestion et dans le cadre de missions spécifiques. Cet outil permet de mettre en place des plans d'action adaptés à tout type d'urgence.

Une réunion mensuelle, pilotée par le pôle "Accompagnement Social", permet de réaliser un suivi partagé de la situation des résidents éprouvant des difficultés prononcées.

Un contrat d'accompagnement est conclu avec le résident et valide le contenu du suivi social à mettre en place pour résoudre ses difficultés.

En interne, cette veille sociale permet également la construction et la diffusion de "bonnes pratiques" professionnelles, en optimisant les compétences et les méthodes d'intervention :

Analyse des pratiques professionnelles, et développement de plans de formation.

Formalisation de plans d'actions, à travers la mise en place de groupes de travail transversaux.

Enfin, la veille sociale développée par l'ALFI est également destinée à répondre aux situations de crise telles qu'un décès ou une agression, en proposant un accompagnement adapté aussi bien aux résidents qu'aux collaborateurs.


LE PARCOURS RÉSIDENTIEL VU PAR L'ALFI

L'objectif principal de l'ALFI est de proposer des logements adaptés aux besoins des territoires pour ensuite accompagner les publics dans leur parcours résidentiel afin qu'ils accèdent à un logement autonome.

Afin de remplir ces objectifs, l'ALFI a développé différentes solutions de logements pouvant répondre aux besoins formulés.

Un hébergement adapté

Des résidences sociales pour jeunes actifs, familles monoparentales, femmes victimes de violences, jeunes issus de la PJJ et de l'ASE avec un suivi pour l'insertion professionnelle.

Des pensions de famille pour personnes en difficultés.

L'intermédiation locative avec les baux glissants. Grâce aux financements du conseil général, dans le cadre du Fonds Solidarité Logement, et de la DRIHL, dans le cadre de l'Accompagnement Vers et Dans le Logement, les conseillères sociales de l'ALFI effectuent un suivi individualisé des résidents et mettent en place des actions collectives. Ces mesures ont notamment permis de faire croître le taux de rotation de façon significative (de 31% en 2008 à 64% en 2011).

La poursuite du parcours résidentiel

Accès à un logement social 

Mise à disposition de 42 logements, chaque année, par les ESH Antin Résidences et CPH.
Partenariat avec les collecteurs d'Action Logement (1% patronal)
Accords collectifs
Relogements DALO

Relogement dans le parc privé

Solutions adaptées en fonction de problématiques particulières

Des conventions de relogement

L'ALFI, en partenariat avec Antin Résidences et CPH, dispose d'un accord contractualisé permettant le relogement de 42 résidents au sein du patrimoine des ESH. A la suite de ces relogements, l'ALFI assure une continuité en matière de suivi social et accompagne les résidents dans leur installation.

En 2011, 31 personnes relevant des publics prioritaires DALO ont ainsi été relogées dans le parc d'Antin Résidences et 25 l'ont été au sein des "Maisons alfi".

Forte de cette expérience, l'association développe ce type de partenariat avec les collecteurs d'Action Logement.


MAÎTRISE D'OEUVRE URBAINE ET SOCIALE CONTRE L'HABITAT INDIGNE

Dans la perspective de l'acquisition d'un hôtel insalubre dans le 17e arrondissement de Paris, en vue d'y réaliser une pension de famille de 30 logements pour des personnes en situation très précaire, l'ESH Antin Résidences a sollicité l'ALFI afin de réaliser une Mous Relogement et assurer la gestion transitoire du bien.

Les compétences acquises par l'ALFI en matière d'accompagnement au relogement, initialement mises en oeuvre sur les projets ANRU, ont été valorisées sur d'autres opérations spécifiques, selon des commandes d'Antin Résidences telles que celle-ci. L'ALFI est ainsi intervenue sur plusieurs missions liées à l'accompagnement et au relogement de locataires dans le cadre de démolition, de rachats ou de restructurations de patrimoine.

Une mission transversale

Un double objectif était visé par cette mission, à savoir mettre fin à une situation d'insalubrité en matière d'habitation, d'une part, et apporter, malgré la précarité d'une grande partie des ménages occupant l'hôtel, des solutions pour un relogement adapté et pérenne.

Méthodologie générale

Cette mission a consisté en un diagnostic personnalisé des situations, un accompagnement social des ménages, un lien avec les structures d'hébergement ou les ESH ainsi qu'un suivi du relogement.

Dans le cadre de cette MOUS, 34 ménages (soit 64 personnes) ont bénéficié d'un accompagnement spécifique et ont été relogés.

  • 2 relogements dans le patrimoine ALFI
  • 5 relogements auprès d'autres gestionnaires associatifs
  • 3 relogements au sein de l'ESH Antin Résidences
  • 6 relogements en baux glissants
  • 5 relogements au sein d'autres bailleurs sociaux
  • 13 départs volontaires

Les relogements ont été réalisés selon une approche intégrée associant les instances partenariales (mairie, préfécture), Antin Résidences et l'ALFI. Une négociation a également été menée avec les associations de représentants de locataires.

Le bail glissant, un outil spécifique

Au cours de cette MOUS l'ALFI a utilisé le dispositif du bail glissant, permettant aux locataires présentant une situation trop fragile d'accéder à un logement du parc HLM d'Antin Résidences. Le bail glissant est ainsi porté par l'ALFI, qui contractualise avec la famille relogée les conditions lui permettant d'intégrer un logement du parc banalisé.

L'ALFI facture le loyer au locataire et effectue le versement à Antin Résidences. Lorsque la situation du ménage est stabilisée, le bail glisse à son nom et la famille devient locataire d'Antin Résidences, tout en bénéficiant d'un accompagnement de l'ALFI visant une bonne appropriation du logement.