ALFI, loger et accompagner pour un parcours résidentiel réussi

`
Flash initiatives locales
N°196
avril 2021
Le Flash est un journal mensuel, dans lequel vous pouvez retrouver les initiatives locales, sociales et innovantes,
menées par l’ALFI, les ESH et sociétés coopératives HLM du Groupe Arcade-VYV.

Retrouvez dans ce numéro du Flash, les initiatives locales, sociales et innovantes, menées par l’ALFI et les ESH du Groupe Arcade : Aiguillon construction, Antin Résidences, France Loire, Mésolia, Norevie, SFHE.



SCCI-ARCADE-VYV

La SCCI Arcade-VYV au secours d'une résidence dégradée

La copropriété «Les Doucettes» à Garges-lès-Gonesse (95) a lancé un lourd programme de réhabilitation, qui vient de s'achever.

 


La SCCI-Arcade-VYV y a réalisé, avec le soutien des SACICAP Bourgogne Nord, Procivis Berry et Procivis Alpes Dauphiné, un préfinancement sans frais ni taux d’intérêt des subventions de l’ANAH et de la Région.

BUDGET : 1 485 814,00 €

 

LOIR&CHER LOGEMENT

Repas solidaire : Les initiatives Coup de Pouces

Dans le contexte du coronavirus, et aussi au titre de notre démarche RSE, nos chargés de clientèle dédiés et notre conseillère sociale ont identifié des ménages, pas nécessairement les plus démunis, mais en situation particulière d'isolement.

 


A ces familles, dans le respect rigoureux des gestes "barrières", ont été gracieusement distribués par nos équipes des repas concoctés par le restaurant de quartier "Chez Philippe" et le traiteur "Chambord Prestige".

Une initiative à triple détente :

-    ne pas intervenir qu'aux seules périodes de fêtes,
-    redonner du lien social, là où il est le plus délité,
-    soutenir la survie de l'artisanat local.

 

AIGUILLON CONSTRUCTION

Un Frigo Troc en libre-service

Grâce à la mobilisation d’un habitant Aiguillon, un Frigo-Troc est accessible à tous les habitants du quartier Bréquigny , Quartier Prioritaire de la Ville de Rennes (35).

 


À l’initiative d’un habitant Aiguillon dans le cadre du budget participatif de la Ville de Rennes, le projet a vocation à lutter contre le gaspillage alimentaire et la précarité en proposant un partage d’aliments entre habitants.

Qu’est qu’un Frigo Troc ? C’est un système de réfrigérateur ou garde-manger partagé mis à la disposition de tous pour réduire le gaspillage alimentaire.

Comment ça marche ? Pas de réciprocité, on peut se servir sans donner quelque chose en retour. De même que l’on peut donner sans se servir.

Quels produits y trouve-t-on ? Fruits et légumes, viennoiseries, boissons, féculents, conserves…tout sauf les produits laitiers et la viande.

 

Zoom sur Patrick Lemaitre, locataire Aiguillon à l’initiative du projet

Jeune retraité, Patrick est locataire Aiguillon depuis 1985. Habitant à Rennes, il est à l’initiative d’un frigo troc dans son quartier, le quartier Bréquigny. Notre service communication a été à sa rencontre.

Aiguillon : Bonjour Patrick, vous êtes à l’initiative d’un Frigo Troc sur votre quartier. Avant de nous en dire plus sur ce projet, pouvez-vous nous parler de vous ? 

Patrick : « Je suis né à Barbezieux en Charente (16). J’ai intégré l’armée pendant cinq ans : de 1975 à 1980. J’ai effectué mon service militaire à Dinan. Et c’est lors d’une permission à Surcouf que j’ai rencontré ma future épouse. Il y a eu un flash ! Nous nous sommes mariés en 1981 et nous avons eu cinq enfants. J’ai cumulé deux emplois pendant 16 ans. J’ai travaillé au sein de l’auberge de jeunesse de Rennes. Je m’occupais des petits déjeuners et parfois aussi des chambres. Et en même temps, je faisais le ménage au centre social des Champs Manceaux. Je suis en retraite depuis avril 2020 et j’ai plein de projets pour le quartier ! »

Comment vous est venue l’idée d’un Frigo Troc ?
« Quand je travaillais au service restauration de l’auberge de jeunesse, j’ai été sensibilisé au gaspillage alimentaire. Fruits, pain....Même si on avait des poules, on finissait toujours par jeter. L’idée du Frigo Troc est née il y a environ un an, lorsque j’ai eu connaissance du budget participatif lancé par la Ville de Rennes. J’ai travaillé avec l’Association Bug pour rédiger le projet et réfléchir au plan d’implantation. En parallèle j’ai contacté le centre social des Champs Manceaux qui s’est montré très intéressé pour accueillir ce dispositif. La Ville de Rennes a financé l’achat du Frigo à hauteur de 1 500 € et Aiguillon a déployé la communication sur le quartier. »

Avez-vous d’autres idées pour animer le quartier ?
« J’aimerais mettre en place des ateliers cuisines autour du Frigo Troc : soupes, salade de fruits, pour ensuite pouvoir partager le repas entre habitants. Pourquoi pas aussi des ateliers autour de l’hygiène : Comment nettoyer son frigo ? Avec quels produits ?... Je souhaite également relancer les cafés-hall pour discuter entre voisins, parler du cadre de vie, de nos soucis, de nos envies. Et pourquoi pas une fête des voisins, une chasse aux œufs suivie d’un gouter pour les enfants, une fête d’halloween, un tournoi de pétanque ou de de foot dans le square, ou encore un grand pique-nique. On a un super quartier, c’est ce qui me donne envie de m’investir ! J’ai toujours travaillé dans l’associa- tif, j’ai été élevé comme ça, dans le partage. Je fais le premier pas mais j’espère que d’autres personnes s’investiront et m’accompagneront dans la mise en œuvre de tous ces projets ! »

Merci Patrick pour votre énergie et votre bienveillance !

Interview complète à retrouver dans le dernier magazine des locataires.

Le parcours de Patrick Lemaitre sera également mis en lumière prochainement par l’Union Sociale pour l'Habitat.

 

ALFI

Dans les Yvelines, l’ALFI ouvre une nouvelle résidence pour les jeunes

Suite à un appel à projet de la DDCS des Yvelines, l’ALFI, gestionnaire, et Antin Résidences, propriétaire, ont reçu un avis favorable pour la construction d’un foyer jeunes travailleurs sur la commune de Vélizy.

 


Une résidence pour les jeunes

Cette nouvelle résidence a ouvert ses portes le 22 mars dernier. Bien située à proximité des commerces et transports, des écoles et zones d’activités, elle se compose de 157 studios équipés. De nombreux services sont proposés : linge de lit neuf fourni, laverie, local vélos, parkings intérieur et extérieur, accès sécurisé avec badge magnétique, système d’astreinte 24h/24, équipe de proximité au sein de la résidence, et prochainement le Wifi gratuit !

Les logements sont financés en PLAI à 100% de façon à proposer des redevances adaptées aux ressources du public accueilli : jeunes en formation, contrat d’insertion, mobilité professionnelle, ou bénéficiant de contrats ne facilitant pas leur accès au parc de droit commun : CDD, temps partiel, intérim, saisonniers…, et jeunes en situation de rupture sociale et/ou familiale ou en phase de décohabitation.

Un accompagnement adapté

La résidence a pour objectif d’offrir un logement dans un cadre de vie sécurisant et animé, mais également de favoriser l’intégration sociale et locale. L’ALFI assure pour les résidents, selon leurs besoins, un accompagnement dès leur entrée dans les lieux afin de favoriser leur insertion sociale et professionnelle ainsi que leur autonomie, pour, à terme, leur permettre d’intégrer un logement pérenne.

Des ateliers collectifs seront également proposés de façon régulière et porteront sur des thèmes liés au logement (droits et devoirs, économies d’énergie, gestion du budget, recherche de logement…) mais aussi à la santé (partenariat avec AIDES, action de dépistage Covid-19…), à l’insertion professionnelle, à la culture ou aux loisirs. 

Enfin, un conseil de résidence sera organisé chaque trimestre afin d’offrir un espace de dialogue commun entre résidents et équipe de l’ALFI et faire le point sur l’ensemble des aspects de la vie au sein de la résidence et des actions qui y sont organisées.

Un partenariat avec le Conseil Départemental des Yvelines

L’ALFI accueille, au sein de cette nouvelle résidence, des jeunes issus de l’Aide Sociale à l’Enfance et/ou cumulant plusieurs problématiques nécessitant un accompagnement spécifique. Forte de son expérience acquise sur le département du Val d’Oise, l’ALFI a consolidé son partenariat avec le Conseil Départemental des Yvelines afin de proposer à ce public un accompagnement social renforcé. Dans ce cadre, l’ALFI travaille en lien avec de nombreux partenaires locaux et sociaux.

 

SFHE

Des nouvelles d'INNÉ : Dispositif INtergénérationnel & NumÉrique

Du lien entre les générations

 


INNÉ permet à des jeunes de 18 à 30 ans d’accéder à un logement adapté à leurs besoins et leurs ressources.

Les jeunes inscrits dans le dispositif bénéficient de logements situés au centre-ville de Marseille, à proximité de toutes les commodités (magasins alimentaires, transports en commun, commerces…) avec des redevances « tout compris » incluant un loyer modéré. En contrepartie, les jeunes résidents s’engagent à accompagner bénévolement 4h par mois des personnes âgées qui habitent au sein de la même résidence, soit une centaine de locataires, dans la prise en main d’outils informatiques & numériques à travers plusieurs ateliers thématiques.

En octobre 2020, INNÉ obtient une subvention du FIS (Fonds Innovation Sociale de la Fédération des Esh).

Les partenaires à l’origine du projet

La SFHE s’est engagée dans une démarche de transition numérique au bénéfice de ses locataires et, dans ce cadre, a eu l’idée de faire appel à des jeunes dans une démarche intergénérationnelle. En parallèle, l’URHAJ PACA & Corse cherchait à capter des logements en diffus pour répondre aux besoins des jeunes et faire face à l’insuffisance de l’offre actuelle en centre-ville. INNÉ est donc la solution pour répondre à ces problématiques croisées, permettant ainsi de lutter contre la fracture numérique tout en participant à la vie de toute une résidence !

Des jeunes qui s'engagent

Les 5 jeunes volontaires bénéficient du même accompagnement socio-éducatif qu’un jeune en Résidence Habitat Jeunes (ou « FJT »). Celui-ci est assuré par l’association Marseillaise des Missions de Midi (A3M), adhérente à l’URHAJ PACA & Corse. Avec l’aide de leur animatrice numérique, les jeunes élaborent et animent les ateliers en informatique & numérique.

Aujourd'hui, nous sommes heureux de constater qu'INNÉ​​​​​​​ fonctionne très bien et ce malgré les difficultés et ralentissements liés à la crise sanitaire. Le lien se crée, les jeunes s'impliquent avec plaisir et les locataires sont ravis de cette initiative.

Bravo aux équipes SFHE ; à la proximité de Marseille, à notre chargée de développement social et à toutes les personnes mobilisées sur ce projet, pour leur investissement.

 

ANTIN RÉSIDENCES

EceauNome : Maîtriser sa consommation d’eau

500 locataires vont être accompagnés dans la maîtrise de leur consommation d’eau.

 


Cet accompagnement intervient dans le cadre d'un partenariat signé entre Antin Résidences, Croix-Rouge Insertion-Logis Cité et le département de Seine-Saint-Denis.

Différentes actions auront lieu tout au long de l’année dans les résidences Les Rigondes à Bagnolet et Basilique à St Denis.

- Remise de kits d’économie d’eau en porte à porte
- Apport de conseils adaptés pour gérer l’eau au quotidien
- Accompagnement personnalisé pour établir un diagnostic technique et comportemental

Un nouveau partenariat réussi afin d’accompagner nos locataires vers la réalisation d’économies ! 

 

FRANCE LOIRE

Une nouvelle pension de famille à Bourges (18)

Dans le cadre du plan national pour le Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme, lancé en 2017, l’association « Le Relais » - association d’accompagnement et d’insertion - a sollicité France Loire pour créer une nouvelle pension de famille à Bourges (18).

 


Ce projet s’inscrit dans la démarche de France Loire de lutter contre les exclusions, et d’accompagner vers la réinsertion les personnes isolées et fragilisées dans leur parcours de vie. Élaborée en partenariat avec l’association Le Relais, cette pension de famille est une étape pour se poser dans un logement autonome, chaleureux, pour (ré)apprendre à habiter ou cohabiter. Elle permettra d’aider les résidents, à s’intégrer dans un quotidien d’échanges et de participation, à reconstruire des repères et des rythmes, grâce à un cadre de vie semi-collectif valorisant la convivialité et l’intégration dans l’environnement social. 

Pour cela, une attention particulière a été portée aux espaces communs vecteurs de lien social : jardin, potager, salle à manger, salon TV, cuisine, …. Les 21 logements de type T1 bis de 30,6 m² disposeront d’une salle de bain et d’une kitchenette, afin que les résidents puissent être autonomes. 

Parallèlement, les résidents seront accompagnés au quotidien par un hôte de maison, qui veillera également au bon fonctionnement de l’établissement : animation et gestion locative, coordination de l’accompagnement…

Ce projet fait suite à une première opération berruyère livrée en 2010 et, à une seconde opération, en cours de travaux également au sein de l’écoquartier Baudens à Bourges.